Bioboa.fr

L’approche digitale de la santé selon Marisol Touraine

La ministre des Affaires sociales et de la Santé avait, le 04 juillet dernier, soumis sa politique nationale pour l’e-Sante d’ici 2020.

L’amorçage d’un tournant numérique pour la santé

Ses finalités premières : faciliter la transition des professions médicales vers la numérisation et asseoir l’évaluation française concernant la créativité.

Quatre pôles primordiaux constitueront cette stratégie :

  • L’épanouissement de l’e-sante par l’instauration du ‘Big Data’ (applications novatrices de contrôle ou d’appréhension à distance des informations médicales).
  • La promotion de l’innovation coopérative entre les praticiens, la population et les agents économiques à travers des sollicitations de projets autour de la vivacité digitale ou l’élaboration de living lab.
  • La simplification des procédures administratives pour les patients (administration, inclusion…) à partir d’interfaces numériques pour permettre la démocratisation de la santé.
  • Le renforcement de la sûreté des mécanismes d’informations sanitaires.

Un plan de numérisation à long terme

Marisol Touraine envisage aussi de mettre en place un groupe stratégique qui se chargera de la réalisation de ce plan pour 2020. Il sera composé de professionnels, de particuliers, de mandataires d’industries et d’instances publiques.

Ces initiatives complèteront les actions entreprises à partir de l’année 2012, tels que :

  • La planification digitale des hôpitaux
  • Le projet ‘Territoires de soins numériques’
  • La reprise du partage pour les répertoires médiaux et les expériences de médecine à distance.

Un plan d’investissement évalué à 2 milliards d’euros avait déjà été évoqué par la Ministère de la Santé, dont une portion servirait au digital et à l’évolution de l’organisation informationnelle dans le territoire.

Have something to add? Share it in the comments.