Bioboa.fr
usa

Le gouvernement US met un terme aux ripostes contre les pratiques de torture de la CIA

Le monde entier réclame la fin des pratiques de torture qui sont effectuées par la CIA, notamment sur les détenus enfermés dans leurs prisons. Mais, en retour, le ministère de la justice américaine met fin au dossier de représailles contre l’usage de telles méthodes employées par l’agence.

Aucune poursuite judiciaire contre la CIA

Les faits qui sont précisés dans le dossier présenté par le Sénat, concernant les tortures pratiquées par la CIA, sont alarmants, au point de révolter le monde entier. L’agence centrale de renseignement américaine emploierait, en effet, des méthodes d’interrogation brutales et inefficaces de ses détenus. Mais, pour le ministère de la justice américaine qui a déjà clos le dossier, il n’est pas question d’entamer des poursuites judiciaires contre l’agence, pour la simple raison qu’une étude sur le sujet avait déjà été réalisée 5 années auparavant et que ledit nouveau dossier n’apporterait rien de nouveau.

La CIA, pointée du doigt dans le monde entier

Si le monde réclame justice pour les détenus de la CIA et poursuites pénales contre l’agence, c’est parce que cette dernière aurait donc bien recours à des pratiques allant à l’encontre du droit humain : détenus entravés sans pouvoir bouger, privation de sommeil, projection contre le mur, bains glacés ou encore alimentation par voie rectale, telles sont les méthodes d’interrogation qu’elle emploie.

CIA : la torture pour être efficace ?

Si l’on en croit la CIA, les techniques d’interrogation de ses tenus, jugés accablantes par le monde entier seraient utilisées pour leur efficacité. Notamment contre le terrorisme. Mais, pour la planète, ces méthodes sont tout simplement « inexcusables » (Edward Snowden), elles « violent les valeurs démocratiques » (Allemagne), violent les droits de l’homme et s’apparentent à des actes criminels passibles d’un jugement (UE et Royaume-Uni), puis relèvent d’un acte inhumain (Afghanistan) et d’une tyrannie envers l’humanité (Iran). En réponse aux appels lancés contre l’agence, pour sa part, le président américain estime qu’«aucune nation n’est parfaite ».

 

Have something to add? Share it in the comments.