Bioboa.fr
ferme bio

Aveyron : Une ferme biologique comme référence

La ferme d’Olivier Izard est un modèle dans le secteur du bio. Située dans la commune de Saint-Salvadou, elle lui apporte des revenus conséquents.

Disposant d’une surface 32 ha, Olivier élève 16 génisses et 26 vaches laitières. Il stipule que son exploitation est loin de rivaliser avec celle de la ‘ferme des mille vaches’. Toutefois, l’homme arrive à vivre décemment avec sa ferme qui lui rapporte un revenu de 33 000 euros avec 35 à 50 heures de travail par semaine. Il peut même prendre 2 semaines de vacances chaque année.

Comment arrive-t-il à gagner autant avec sa petite ferme ? La réponse est que l’éleveur a opté pour le ‘Bio’. Certifié AB depuis 1999, il livre chaque année 95 000 litres de lait à Biolait. Les 1 000 litres lui sont payés 449 euros. Pour un lait non bio, le prix maximum pour 1 000 litres serait de 300 euros.

La ferme d’Olivier a été utilisée comme exemple par l’APABA lors des rencontres ‘alter agro’. Ce lundi, d’autres éleveurs qui n’œuvraient pas dans le bio sont venus visiter sa ferme. Parmi les visiteurs, il y avait également d’autres exploitants qui envisagent de se tourner vers le bio.

 

Développer le monde agricole

Pour quelques jours, la FRAB prépare des rencontres ‘alter agro’ en Midi-Pyrénées à l’image de celle qui a été organisée sur la ferme d’Olivier. Ces rencontres visent à mettre en place des liens entre producteurs et à inciter le partage du savoir-faire. Selon les responsables de l’APABA, de telles initiatives permettraient de développer le monde agricole et de trouver des techniques différentes de la méthode traditionnelle.

Have something to add? Share it in the comments.